Bill

Sous son air débonnaire et important, Bill Gates est le visage souriant d’un système violent et cupide. Après avoir privatisé les biens communs logiciels – qui lui ont assuré sa fortune -, le voilà depuis sa fondation, comme Saint Louis distribuant les écrouelles, à faire passer la défense des OGM et des biotechnologies pour de la générosité. Le philanthro-capitalisme n’est qu’un néo-colonialisme, assure pourtant Lionel Astruc dans cette courte enquête, qui rassemble tout ce qu’on sait de la Fondation Gates (pas grand chose !). On y voit surtout que la richesse permet toutes les ingérences, mêmes les plus abusives, sans même que quiconque ne lui demande de comptes. Sous couvert d’altruisme, Gates sert ses intérêts et fait avancer ses convictions, son idéologie. Gates fait l’aumône et la leçon aux autres. Et ce petit livre montre surtout combien tout cela est crapoteux !

Hubert Guillaud

A propos du livre de Lionel Astruc, L’art de la fausse générosité : la fondation Bill et Melinda Gates, Actes Sud, mars 2019, 128 pages.

Advertisement

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s