La fin du monde ? bof !

La messe est dite ! Plus qu’une collapsosophie, nous voici dans le collapsologisme. Le dernier livre de Pablo Servigne, Raphaël Stevens et Gauthier Chapelle, Une autre fin du monde est possible ne délivre aucun message nouveau, autre que beaucoup de complaisance et d’assurance dans ce nouveau millénarisme. Ce nouvel opus n’est rien d’autre qu’un manuel pour accepter la fin du monde, teinté d’un réel abandonnisme. Cette tentative à ériger l’acceptation de la fin du monde en spiritualité se révèle un livre assez inutile, qui n’apporte rien au débat, ni piste d’organisation autre que morale et personnelle. Après un stage de survie douce, faites un peu d’ecopsychologie… Et n’écoutez pas ceux qui ne sont pas convaincus.

Leur précédent opus, Comment tout peut s’effondrer, était bien plus stimulant, comme je le racontais alors sur InternetActu.net.

Grosse déception !

Hubert Guillaud

A propos du livre de Pablo Servigne, Raphaël Stevens et Gauthier Chapelle, Une autre fin du monde est possible, Le Seuil, collection “Anthropocène”, octobre 2018, 336 pages.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s