Retour au cosmopolitisme

Les 3 utopies contemporaines de Francis Wolff est un livre de philosophie très accessible et très didactique, qui met à mal deux des grandes radicalités contemporaines : le transhumanisme et l’animalisme. Tous nos “rêves de libération collective” semblent morts. Les seuls qui nous tiennent encore, comme le transhumanisme ou l’animalisme, ne sont que des idéaux libéraux, libertaires, par nature individualistes. Les droits individuels sont devenus notre seul idéal (“Nous attendons de l’Etat qu’il nous permette de vivre sans lui”... qu’il “nous rende moins inégaux tout en nous laissant tous indépendants, de lui et des autres”). Nous avons perdus nos repères. Nous cherchons à ne plus être humains, soit en devenant des dieux, soit en nous fondant aux bêtes. Où sont les programmes révolutionnaires à l’ère des droits subjectifs, interroge-t-il ? D’un côté, nous rêvons d’une libération technique et individuelle. De l’autre d’un égalitarisme tout aussi radical. La seule utopie qui soit encore un humanisme, estime Wolff, est l’utopie cosmopolite, celle qui consiste à donner des droits égaux à l’humanité toute entière et à abolir toute frontière. Celle qui semble aujourd’hui la plus malmenée, la moins défendue.

Si on ne peut que suivre le philosophe dans sa condamnation des utopies réductionnistes, force est de constaté qu’il condamne parfois un peu rapidement le radicalisme, qui mérite néanmoins de faire avancer les questions de société. A d’autres moments, on a l’impression qu’il défend un homme ou une humanité absolue, sans histoire. Il parle d’idéaux, oubliant peut-être parfois que l’homme s’inscrit dans un contexte, et que les 2 utopies contemporaines que sont l’animalisme et le transhumanisme, sont aussi les produits de leur époque, les solutions de notre temps. Malgré tout, les arguments et le style font que ce petit livre nous trotte dans la tête longtemps après l’avoir reposé. Il nous pousse à mettre sur la table nos opinions pour les confronter à celles qu’il expose. Assurément un livre avec lequel on a envie de discuter !

Hubert Guillaud

A propos du livre de Francis Wolff, Trois utopies contemporaines, Fayard, octobre 2017, 184 pages.