La musique est un mensonge

Il faudrait trouver la raison qui pousse ceux qui composent des chansons à nous raconter des fables. Les petites chansons qu’on fredonne, celles qui nous pénètrent l’esprit, reposent toutes sur le même principe. Une petite musique simple, quelques notes… un ver d’oreille, comme l’explique très bien Oliver Sacks. Et une fable. Un mensonge éhonté, qu’on va se bercer à croire et choyer. Un mythe fusionnel qui vise à nous faire croire le plus souvent que l’amour est éternel ou que le monde est tendre.

Ca marche très bien. C’est visiblement, ce dont on veut se bercer.